7 conseils pour se lancer en freelance sereinement

E-commerce : une bonne affaire ?

En 2017, 37 millions de français ont dépensé 81,7 milliards d’euros1 sur des sites d’achat en ligne.

Les habitudes de consommation changent : le panier moyen des acheteurs digitaux français était de 2 184 € en 2017 contre 763 € en 20071.

Cette expansion alléchante reste pondérée par la profusion de démarches à accomplir.

Créer son commerce en ligne : des professionnels pour faciliter l’accession au statut de e-chef d’entreprise.

La force du e-commerce

Aujourd’hui, créer un site de vente en ligne est bien moins coûteux que d’ouvrir une boutique physique.

Entreprendre une activité commerciale physique est un réel investissement : prévoyez 20 000 € (au moins) à l’installation, ajoutez y les charges mensuelles (le loyer, l’eau, l’électricité, l'abonnement au téléphone, Internet …).
Une fois cet investissement fait, vous devrez chercher des clients, les attirer, les fidéliser.
En somme beaucoup de dépenses, d’efforts pour des résultats incertains.

Même si le e-commerce ne vous promet pas une clientèle immédiate et abondante, au moins, ne serez-vous pas exsangue dès le début de votre activité.

Pour vous lancer dans le commerce en ligne, il vous faudra une connexion Internet (une bonne est un plus), un hébergement (environs 50 € TTC par an2), un site web (à partir de 0 €3), une page sur Facebook, un compte Twitter (optionnel) et votre envie d’entreprendre!

Le web est la plateforme de communication la plus accessible au monde. Ce qui garantit de toucher le plus grand nombre d’acheteur potentiel tout en restant chez soit.

Bien sûr, il vous faudra communiquer autour de votre activité. Pour cela, privilégiez les canaux de communication les plus utilisés : Google, Facebook ou encore Twitter.
La communication vous permettra d'accroître votre visibilité sur le net. L'accès la réclame numérique n'est pas gratuit, mais toujours plus abordable que l'édition de flyers et leur distribution tout en touchant plus de monde4.

Le carcan juridique

Avant de commencer son activité sur Internet, il est important de bien définir le cadre juridique de cette dernière. En effet, pour faire du commerce sur le net, il faut créer une société.

Il existe plusieurs types de sociétés commerciales : la micro-entreprise la SARL, la EURL, la SAS, la SASU, la SA…

Le Cabinet TATOUEIX pour vous faciliter la vie

Au Cabinet TATOUEIX, nous estimons que les formalités administratives ne doivent pas être un frein à l’entreprise, à l’innovation. C’est pourquoi nous proposons de vous soulager de tous les détails juridiques liés à la création de votre activité.
En effet, le Cabinet TATOUEIX a tout prévus, des statuts adaptés à votre activité pour moins de 20 € !

Pourquoi recourir à ce genre de services ?

Une fois libéré des formalités, vous n’avez plus qu’à vous consacrer à votre entreprise.